>> ÊTRE

:: ÊTRE ::
 
 


:: LA VOIE DE L'ACTION IMPPECCABLE ::

ÊTRE

LE JEU ULTIME
ou le jeu de la transformation

« Le XXIe siècle sera spirituel ou ne sera pas »


Recherchez par-dessus tout un jeu qui en vaut la peine. Tel est l’avis de l’oracle pour l’homme moderne. L’ayant trouvé, jouez-le avec intensité. Jouez-le comme si votre vie et votre santé mentale en dépendaient, parce qu’en réalité elles en dépendent. Si la vie ne vous offre pas un jeu qui vaut la peine, inventez-en un. Parce qu’il doit être clair, même pour l’intelligence la plus bornée, que n’importe quel jeu est meilleur que pas de jeu du tout.

Mais bien qu’il soit sécuritaire de jouer le JEU ULTIME, ceci ne l’a pas rendu plus populaire. Il reste toujours le plus difficile et demandant, et dans notre société, peu nombreux sont ceux qui le jouent.

L’homme contemporain, hypnotisé par ses propres gadgets, n’a que peu de contact avec le monde intérieur et s’occupe essentiellement du monde extérieur. Mais le JEU ULTIME se joue entièrement dans le monde intérieur, qui est un vaste territoire complexe que l’homme connaît très peu. Le but de ce jeu est l’éveil réel et le développement complet des pouvoirs latents de l’homme. Ce jeu peut être joué seulement par les personnes dont l’observation d’elles-mêmes et des autres les a conduites à la conclusion que l’état de conscience de l’homme ordinaire, appelé « état d’éveil », n’est pas le plus haut niveau de conscience qu’il puisse atteindre. En fait, cet état est si loin d’un réel éveil qu’il devrait être appelé de façon plus appropriée, disons une espèce de somnambulisme, une condition de sommeil éveillé.

Une fois qu’une personne a atteint cette conclusion, elle n’est plus capable de dormir confortablement. Un nouvel appétit se développe en elle, une faim pour un éveil, pour une pleine conscience. Elle réalise que ce qu’elle voit, entend et connaît est seulement une petite fraction de ce qu’elle pourrait voir, entendre et connaître, qu’elle vit dans la plus pauvre et obscure chambre de son monde intérieur, qu’elle pourrait entrer dans d’autres chambres, belles et remplies de trésors et dont les fenêtres donnent sur l’Éternité et l’Infini.

Le joueur solitaire vit de nos jours dans une culture qui est quasiment totalement opposée au but qu’il s’est fixé lui-même, qui ne reconnaît pas le JEU ULTIME et considère les joueurs de ce jeu comme des excentriques ou des détraqués. Le joueur doit donc confronter une grande opposition de la société dans laquelle il vit et doit combattre les forces qui tentent d’arrêter son jeu avant même qu’il ait débuté. La résistance est telle qu’il ne peut pas jouer tout seul. Il doit trouver d’autres qui choisissent de jouer le même jeu que lui afin de partager encouragements et support. Autrement, il oublie simplement son but ou se promène dans des chemins sans issues et se perd lui-même.

Ici, il est suffisant de dire que le JEU ULTIME ne peut jamais être très facile à jouer. Il demande tout ce qu’un homme a, tant ses sentiments, ses pensées, que toutes ses ressources physiques et spirituelles. S’il essaie de le jouer à moitié ou essaie de tricher, il court le risque de détruire son propre potentiel. Pour cette raison, il est préférable de ne pas embarquer dans le jeu du tout que de le jouer à moitié.

R.S. De Ropp
 

Pour un Guerrier intérieur,

l'important n'est pas de savoir qui il est,

mais de savoir comment il s'y prend

pour passer continuellement

à côté de qui il est.

Krishnamurti devant les Nations Unies

Un extrait de son discours intense, en 1985, dans ce petit vidéo de 8 minutes.

AUGMENTEZ LE VOLUME DE VOTRE SON pour ces quelques mots forts et inspirants de Krishnamurti à la fin de sa vie. Notre 21e siècle sera spirituel, ou notre société ne sera plus...


Le Guerrier intérieur

guerrier@viiif.net

(514) 843-8377

Copyright © 2002      Le Guerrier Intérieur    Tout droits réservés.